Télécharger : Un art de vivre et d’aimer par temps de catastrophe en pdf

Introduction :

On parle beaucoup aujourd’hui, peut-être trop, de collapse, d’effondrement, de catastrophe et même d’apocalypse. Non seulement on en parle, mais on constate autour de nous des désastres écologiques : montée des eaux, pandémie, inondations, réchauffement de l’atmosphère, fonte des glaces, grave dérèglement climatique. Au niveau social, au niveau peut-être plus intime, chacun vit aussi toutes sortes d’effondrements et de collapses.

La collapsologie est même devenue une science…  Peut-on être heureux par temps de catastrophe ? En quoi la méditation, l’exercice de la conscience sauraient-ils nous aider ? Parce qu’il n’y a pas de conscience sans lucidité, à nous de la cultiver : voir, constater, observer, rester attentif à ce qui peut faire mal. Au niveau personnel, au niveau collectif, au niveau cosmique. Mais aussi apprendre à voir la beauté, la grandeur, la générosité.  

J’aime bien parler de l’absurde et de la grâce, qui sont les deux faces d’une même médaille. Ou, peut-être, deux façons d’aborder la même réalité. Aujourd’hui quand on regarde le monde il peut paraître dénué de sens. Où nous mène-t-il ? Absurde, tout est absurde ; vanité, tout est vanité ; illusion, tout est illusion… On pense aux mots du vieux Qohélet, ce ronchon qui est en même temps tellement lucide devant la situation du monde. Mais d’autres diront au contraire que tout est grâce, tout est merveilleux puisque tout existe, alors même qu’il pourrait ne rien exister. Comment voir du même regard à la fois l’absurdité de l’enfant qui meurt et la beauté du coquelicot qui fleurit ? L’absurde et la grâce dans le même regard, c’est ce que nous apprend une conscience exercée.

C’est trop facile de dire que tout est pourri, que tout est mauvais, que rien n’a de sens. Ce n’est pas juste. D’un autre côté, quand d’autres disent : « Mais arrêtez de regarder ce qui va mal, chantez, dansez ! Constatez combien la vie est belle ».

Télécharger : Un art de vivre et d’aimer par temps de catastrophe en pdf

Leave a Comment