Télécharger : Pour réussir, osez échouer ! – Michel Poulaert (2021) en pdf

Préface

Je ne connais personne qui ait envie d’échouer. L’échec est douloureux. L’échec fait mal. Il laisse des traces, parfois indélébiles. Franchement, l’échec, on s’en passerait bien ! On l’éviterait si l’on avait le choix… Seulement voilà : sans échec, pas de victoire. Vous avez bien lu, vous ne rencontrerez pas de victoire si vous ne connaissez pas l’échec.

Pourquoi ? Parce qu’une perception, quelle qu’elle soit, n’est rendue possible que par l’existence de la perception opposée. Vous ne percevez le chaud que par opposition au froid ; vous appréciez la satiété d’autant plus que vous avez connu la sensation de faim ; le jour n’existe que par opposition à la nuit et le grand ne peut être appréhendé que par rapport au petit. Quiconque capable de se dire heureux a connu le malheur ou la tristesse. Quiconque veut connaître le succès passera donc par l’échec.

Nul ne peut l’éviter, et c’est pourquoi il faut apprendre à l’apprivoiser et à vivre avec. Jack Welch, le mythique patron de General Electric, disait : « Montrez-moi quelqu’un qui n’a jamais échoué et je vous montrerai quelqu’un qui n’a jamais rien tenté. » Formidable déduction : les gens qui n’échouent pas sont ceux qui n’entreprennent rien. L’échec est donc un « diplôme » : il est la preuve que l’on a pris un risque, que l’on a osé se confronter à l’inconnu. Car si l’on n’ose jamais, rien d’exceptionnel ne peut se produire.

Certes, on est peut-être en sécurité en n’agissant pas et l’inaction évite l’inconfort d’affronter l’incertain ; mais le retour de flamme se révèle terrible car on a le sentiment de ne pas être vivant, que son existence est toujours la même et que la vie n’avance pas. Et qu’y aurait-il de pire, à la fin de sa vie, que de se dire que l’on n’a pas vécu ? Or, à vouloir s’entourer de toutes les précautions pour s’éviter toutes les difficultés on aboutit inévitablement, en effet, à ce terrible sentiment. Alors il convient de garder toujours en mémoire ce proverbe zoulou : « Si tu avances tu meurs, si tu t’arrêtes tu meurs, si tu recules tu meurs. Alors avance… » Nous savons tous comment nos existences s’achèveront. Alors osons et avançons.

Un très bon moyen de dépasser ses peurs est de se souvenir que toutes celles et ceux qui ont connu un succès considérable, toutes les personnes admirées aujourd’hui pour leur immense réussite, ont connu des échecs terribles. –Commençons par l’un des plus grands entrepreneurs de ses cent dernières années : Steve Jobs. Sa carrière a été émaillée de nombreux échecs. Un produit sur deux lancé par la firme à la pomme – les ordinateurs Apple III, Lisa, G4 Cube, pour ne citer que ces produits : des fiascos ! En 1985, Steve Jobs a été licencié par le conseil d’administration de la société Apple. Il a créé dans la foulée une entreprise informatique appelée Next qui fut, elle aussi, un véritable échec. Mais il a ensuite créé la société Pixar qui a enfin rencontré le succès avant de rejoindre Apple en 1997 et connaître une réussite exceptionnelle. –L’homme le plus riche de France et troisième fortune du monde, Bernard Arnaud, a créé un pool de start-up appelé Europ@web, qui a été un échec cuisant.

Il a créé une banque en ligne appelée Zebank qui n’a jamais décollé. Il a dirigé pendant dix-huit ans le couturier Christian Lacroix, qui n’a jamais fait un euro de bénéfice. –Le réalisateur de cinéma le plus admiré, Steven Spielberg, a réalisé quelques navets notables : les films Always, Sugarland Express n’ont pas rencontré leur public et ont été démontés par la critique.

Pour réussir, osez échouer ! – Michel Poulaert (2021)

2 thoughts on “Télécharger : Pour réussir, osez échouer ! – Michel Poulaert (2021) en pdf”

  1. Votre livre m’a appris beaucoup de choses lors de ma lecture, c’est très gentil de votre part de nous offrir ça, merci, que Dieu vous bénisse

    Reply

Leave a Comment