TÉLÉCHARGER LE LIVRE TOUT LE MONDE MÉRITE D’ÊTRE RICHE EN PDF

Télécharger le livre tout le monde mérite d’être riche en pdf

Introduction:

FAUSSES CROYANCES ET RÉALITÉS

Si l’argent ne fait pas le bonheur. rendez-le.! Jules Renard

« Pourquoi certains d’entre nous sont-ils capables de s’enrichir, alors que d’autres n’y arriveront jamais? » Les obstacles sont-ils d’ordre matériel, spirituel ou psychologique? Avec le recul, j’ai acquis la certitude que seuls ceux qui ne savent pas ce qu’ils doivent faire pour s’enrichir n’y arriveront jamais, et que l’enrichissement est à la portée de tous à condition de posséder une éducation adaptée au sujet et d’avoir la volonté d’y arriver.

La bonne nouvelle : quand on ne sait pas nager, on peut toujours apprendre à le faire !

C’est pour cette raison que ce livre ne parle pas uniquement de votre argent mais de ce que vous devez faire pour le mettre à votre service et vous enrichir durablement.

Avant toute chose, il est nécessaire de laisser tomber vos a priori et tout ce que l’on vous a mis dans le crâne au sujet de l’argent et de son côté sulfureux. Ces croyances ne servent que d’alibis pour se conformer à une éducation parentale, scolaire, spirituelle et économique fondée sur la méfiance à son égard et l’ignorance de principes élémentaires qui régissent son fonctionnement. Elles

ne font que nourrir et renforcer des convictions erronées, trop communément admises, qui nous incitent à prendre les mauvaises décisions ou exprimer des avis bien trop tranchés sur le sujet.

D’une manière générale, la plupart de ces grandes idées sont fausses et ne font que générer des attitudes inadaptées à notre vie moderne. La conséquence directe de l’application de ces croyances et mensonges est un accroissement inéluctable des écarts entre les riches et les pauvres.

Deux paradoxes démontrent bien l’ambiguïté de nos comportements à

l’égard de l’argent :

• bien que la plupart d’entre nous le convoitent officieusement, l’argent est officiellement détesté. Par les pauvres pour justifier qu’ils n’en ont pas. Par les riches qui jugent plus prudent de vivre cachés :

tout le monde veut gagner de l’argent, mais peu de personnes essayent vraiment de comprendre son fonctionnement pour en tirer le meilleur parti. Ce comportement timoré relevant plus souvent de l’ignorance des mécanismes de base ou de la peur du qu’en-diru-l-on.

Pourtant, l’argent est utilisé au quotidien par chacun d’entre nous. A la différence que les « riches » savent le mettre à leur service et ne se posent pas de questions pour leur avenir, alors que les plus « pauvres » le convoitent des le 10 du mois et redoutent de le perdre des qu’il faut l’utiliser en dehors du quotidien. Cette réaction craintive aura souvent pour effet de paralyser ou de freiner leurs actions au moment opportun. Ainsi, ils manquent les opportunités qui pourraient les aider à changer de camp

C’est parce que nous avons tous besoin de manger et de nous loger que notre vie en société est avant tout économique, et que l’argent est omniprésent dans notre quotidien. Ce qui implique que notre qualité de vie sera inévitablement la conséquence de nos actes et de nos décisions économiques. Des lors, il nous reste deux solutions : le bouder ou l’apprivoiser.

Si vous tenez réellement à vous enrichir mais que vous êtes faché avec l’argent, vous avez intérêt à vous réconcilier rapidement. En effet, si vous ne l’aimez pas un SI n’apprenez pas à le s connaitre, il y a peu de chance qu’il daigne travailler pour vous.

L’enrichissement c’est avant tout une grande aventure humaine et une expérience de vie souvent unique dans tous les sens du terme). Mais force est de constater que peu de choses nous préparent à la vivre correctement, et sûrement pas l’école qui renforce son aspect mystique par le simple fait que le thème de l’argent n’est jamais aborde en classe. École qui se borne à dispenser une connaissance adaptée la vie professionnelle, tout en « oubliant » l’aspect économique du quotidien. Résultat, et sans connaissance préalable des mécanismes de l’argent, la plupart des jeunes sont happés par la société de consommation et n’hésitent pas à contracter des crédits à tort et à travers pour se payer les jouets de la vie moderne. Conséquence: on observe une explosion du surendettement chez les moins de 25 ans.

Pire encore, ceux-ci entrent dans la vie active en reproduisant les schémas parentaux sans se poser de questions. Ils travaillent toute leur vie pour payer leurs factures, rembourser leurs crédits, acquitter leurs impôts, et comptent sur l’État pour assurer leur retraite. Au final, ils ne travaillent plus pour vivre, mais vivent uniquement pour travailler.

Leave a Comment