Télécharger : La gestion de soi : Ce qu’il faut faire pour vivre mieux en pdf

Préface

Ça se passe au mois de juin. Je suis dans mon bureau, affairé à des travaux d’écriture : mon prochain livre, des articles, des préfaces (comme celle-ci). J’aime écrire, mais il y a des jours où c’est plus difficile que d’autres. Et c’est le cas ce jour-là : j’ai un peu de mal à stabiliser mon attention, à trouver l’inspiration. Face à ces difficultés, je sens en moi les premières impulsions à me désengager du travail. Il y a quelques années, cela pouvait prendre la forme d’une petite sieste vite fait, d’une descente à la cuisine pour manger un fruit, ou d’un instant passé à bouquiner des revues ou des livres récemment achetés.

Tout ça sous le prétexte de me changer un peu les idées avant de revenir au boulot. Aujourd’hui, il y a les mêmes tentations, et de nouvelles encore : tentation, dès que mon travail coince, de regarder les mails arrivés entre temps, ou les SMS, ou de répondre dès que mon téléphone sonne (au lieu de laisser sonner et de répondre en fin de journée), ou de surfer sur Internet. Toutes ces interruptions ne sont pas si graves, sauf que si je ne gère pas un peu l’affaire, je n’aurai pas écrit grand-chose d’ici ce soir ! Au moment où je suis en train de rêvasser en songeant à tout cela, j’entends frapper à la porte de mon bureau : c’est ma deuxième fille. Elle aussi travaille à la maison, car elle prépare le bac. Elle a quelque chose à me demander : « – Papa, tu peux me prendre mon portable ? – Te prendre ton portable ? !

– Ben oui, je veux te le donner pour que tu le gardes dans ton bureau. – D’accord, mais pourquoi ? – Parce que si je le garde à côté de moi, je n’arrive pas à travailler, c’est plus fort que moi, je réponds à tous les coups de fil et à tous les SMS. En plus, si je m’ennuie, j’ai envie d’appeler ou d’en envoyer… » Je me sens tout à coup moins seul dans mon combat et mes efforts d’autocontrôle ! Gestion de soi hier et aujourd’hui La gestion de soi n’est pas un terme de notre langage quotidien. Mais sa réalité nous est familière.

Et sa pratique indispensable. Elle est ce qui fait de nous les pilotes de notre quotidien, ce qui nous rend capables, tels des marins, de naviguer au mieux et de tenir le cap sous toutes sortes de vents, favorables ou contraires.

La gestion de soi : Ce qu’il faut faire pour vivre mieux

Leave a Comment